Anne Sophie et Sylvie les chtisenegazelles édition 2012

 

 sourire.png

Il est difficile de raconter notre fabuleuse experience : il faut la vivre pour s'en rendre compte pleinement...
Le jet lag est bien là ....Il nous est très difficile d'atterrir... On regrette que ce soit dèjà fini...C'est un projet de plus d'un an qui abouti...si vite !!!
 Une préparation pour la course certe mais au delà de tout ça, c'est la participation et l'investissement des écoles qui est enrichissant...
Cette semaine exceptionnelle est liée à l'organisation hors paire du staff que nous profitons pour remercier ..Evelyne, Rassoul, Samba, Yann, Audrey, Anne, didier, cléménce, pablo, dado...
Une expérience enrichissante, bouleversante...EXCELLENTE
des rencontres : émouvantes par rapport aux enfants, leurs familles et toutes les écoles sénégalaises rencontrées...mais également des autres gazellesqui partagent les memes valeurs que nous..Toutes ces filles avaient la même energie : celle de donner
- le meilleur d'elle même par rapport à la course
-leur grande générosite
Au delà de COURIR, notre leitmotiv est de SOUTENIR
 
Pour nous aider, nous avons d'autres projets .... :-).....
 
Nous participerons ce dimanche au Marathon du Louvre aux couleurs de la sénégazelle...
 
Resultats du marathon de ce dimanche :
 
Sylvie est arrivée 402 ème et 5 ème dans sa catégorie et 13 ème femme et Anne sophie 403 ème et 8 ème dans sa catégorie et 14 ème femme.
Bravo les filles encore une performance !!!!
photo-chtisenegazelles-louvre.jpgphoto-9.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

sourire.png

 

 

 

Bienvenue sur le site des sénegazelles version 2012 les « chtisenegazelles ». Cette année la course ne sera plus au Népal comme en 2010 mais au Sénégal.

L’ombre s’allonge sur le mur blanc de la petite maison d’Adèle.

Au pied des plantations fleuries de cette paisible case au bord du fleuve, un petit banc.

Il invite les pêcheurs de crevettes à s’installer pour transformer la sieste laborieuse en réunion préparatoire à l’embarquement dans les pirogues.
Amady est le plus grand, il est éclairé de son chèche bleu et s’impose comme un chef de tribu touareg.
 
Il est le représentant des hommes du fleuve, il est toujours là le premier.
Mohammed, lui, arrive de son pas nonchalant. Au bout de son bras il fait avancer deux piquets de bois réunis par une étoffe. Cet appendice ligoté par un fil de fer sera la voile du navire contraint au vent portant.
 
Un peu plus loin sous les toiles de sacs de riz colorées, trois hommes du chantier naval local interrompent leur besogne sur la coque de leur prochaine pirogue. Ils préparent le thé à la menthe qui sonne aussi le rendez vous quotidien d’une pêche promise.
En contre bas, les enfants profitent de la lumière qui décline et d’une température plus douce pour jouer dans une coque inondée.Ce tableau éclairé d’une lumière ocre qui prolonge les ombres est digne d’une file d’attente dans un de nos grands musées…

Mais cette scène de vie est quotidienne à Foundiougne. L’ancien plus grand port de commerce du Sénégal, aujourd’hui oublié des navires marchands, vit au rythme des pirogues aux prises miraculeuses.

Ce spectacle attend la Sénégazelle.
Ici, pas d’affiche, encore moins de bouleversement des habitudes, les pêcheurs et les autres villageois ne changeront rien à leur quiétude immuable. Ils l’offriront aux regards émerveillés des coureuses qui viennent les valises chargées de fournitures scolaires pour les enfants.

 » La Sénégazelle est une épreuve sportive mais aussi un moment d’échanges et de rencontres.« 

 C’est en ces termes que veut se définir la sénégazelle et aller à la rencontre des populations locales ne peut pas se faire les mains vides.

 C’est essentiellement vers les enfants que l’action humanitaire est orientée en leur apportant du matériel scolaire (cahiers, crayons, craies, règles, compas, rapporteurs…). Chaque gazelle devra préparer un petit colis de fournitures qu’elle remettra elle-même à l’élève qu’elle rencontrera. Une action concrète empreinte d’émotions, de sourires….

Au cours du séjour plusieurs établissements scolaires seront visités et ce sera à chaque fois l’occasion de rendre heureux de nombreux enfants. L’aide apportée leur permettra de travailler dans de meilleures conditions et ainsi de rendre plus efficace l’action éducative des enseignants.